Selon le Juge aux Affaires Familiales de PARIS, la résidence alternée n’implique pas nécessairement un partage des charges courantes des enfants alors surtout lorsque l’un des parents doit régler une contribution à leur entretien et éducation ;
Attendu qu’en mettant à la charge de Marc CONSTANTINI le paiement d’une contribution mensuelle outre la moitié des frais exceptionnels lesquels ne comprennent à l’évidence pas les frais courants des enfants tels que les frais de cantine, d’habillement, de fournitures scolaires et des activités extra-scolaires, le jugement qui ne comporte aucune ambiguïté, n’a pas entendu faire supporter à Marc CONSTANTINI la moitié de l’ensemble.