Au 1er janvier 2019, 68 464 avocats ont été recensés sur l’ensemble du territoire national. Avec 29 018 avocats, le barreau de Paris concentre à lui seul 42% de l'effectif total.

 

Les modes d'exercice

En 2019, plus d’un tiers des avocats exercent à titre individuel (36%). 60% se partagent de manière égale entre ceux exerçant en qualité d’associé et ceux exerçant en qualité de collaborateur. Les salariés représentent 4%.

Le profil du barreau de Paris est différent puisque la majorité des avocats exercent en qualité de collaborateurs (40%). Dans les autres barreaux, cette proportion n’atteint que 22% en moyenne.

 

Les groupements d'exercice

Au 1er janvier 2019, on compte 9 799 groupements d’exercice, contre 5 806 en 2009. Les sociétés d’exercice libéral à responsabilité limitée (SELARL, y compris SELEURL) arrivent en première position avec 55% des groupements, suivies par les sociétés civiles professionnelles (SCP) – 21% - et les associations – 12% -.

Cette répartition s’est beaucoup modifiée au cours de la dernière décennie. Le nombre de SELARL a été multiplié par 2,2 étant passé de 2 472 à 5 420 entre les années 2009 et 2019, tandis que celui des SCP est resté stable – autour de 2 100.

Seulement 16 sociétés pluri-professionnelles ont été recensées – dont 7 SELARL-, soit 0,2% de l’ensemble des sociétés. 

 

Les mentions de spécialisation

L’arrêté du 28 décembre 2011 fixe la liste des mentions de spécialisation en usage dans la profession d'avocat. 

Au 1er janvier 2019, 8 487 mentions de spécialisation ont été recensées au niveau national. Plus de la moitié des mentions sont concentrées sur cinq mentions. Le droit du travail arrive en première position, représentant 18% des mentions, suivi du droit fiscal et douanier (11%), du droit des sociétés (9%), du droit de la sécurité sociale (9%) et enfin du droit de la famille et des personnes (8%).