Les allocations familiales versées à l'époux créancier de la prestation compensatoire ne doivent pas être prises en considération dans la détermination des ressources du créancier de la prestation compensatoire car elles sont destinées à bénéficier aux enfants et non à procurer des ressources à celui qui les reçoit. Civ.1ère 10 octobre 2012 n°11-25.610 - Civ.1ère 6 juin 2012 n°11-15.410 -  Civ. 2ème 25 novembre 1999 n°98-10.555