Les circonstances antérieures au mariage, en particulier la différence de fortune des époux, sont indifférentes, alors même que la disparité serait maintenue au cours de l'union.

Civ,1ère, 11 avril 2018 n°17-18.375