La contribution à l'entretien de l'enfant doit être déterminée par le juge concrètement, en considération des besoins de l'enfant et des ressources des parents et le juge ne peut pas fonder sa décision sur la table de référence mise en place pour fixer les pensions alimentaires, sans procéder à une appréciation concrète de la situation qui lui est soumise.

La table de référence ne constitue qu'un simple outil, une échelle de valeur à laquelle les parents peuvent se référer, mais il convient de vérifier que la contribution proposée est conforme aux besoins de l'enfant et aux ressources des parents.

Cass.1ère civile 23 octobre 2013 n°12-25.301