Lors du partage d’un bien unique entre deux indivisaires, l’un des indivisaires ne peut demander à ce que le bien soit mis dans son lot que s’il en revendique l’attribution préférentielle et qu’il apporte la preuve qu’il remplit les conditions légales pour prétendre à ce droit. A défaut, le bien unique doit être licité. 
Civ. 1re 23 octobre 2013, n°12-24.112