La contribution aux charges du mariage, distincte, par son fondement et par son but, de l’obligation alimentaire, peut inclure des dépenses d’investissement ayant pour objet l’agrément et les loisirs du ménage. Ainsi, l’acquisition d’une résidence secondaire pour la famille participe à l’exécution de l’obligation à la contribution aux charges du mariage. 
Civ. I, 18 décembre 2013, n° 12-17.420