Un époux ne justifie pas d'un préjudice direct et certain résultant de la perte d'une chance raisonnable d'adopter un autre régime matrimonial lorsque la préoccupation principale des époux, au moment du mariage, était d'assurer la protection du conjoint survivant et non d'envisager les conséquences d'un divorce. Civ.1ère 30 avril 2014 n°13-16380