Le fait qu'un époux continue de se rendre occasionnellement dans l'appartement commun, même contre le gré de l'autre conjoint, ne caractérise pas un exercice concurrent de l'usage et de la jouissance des lieux que ce dernier exerce privativement.
Cass.civ.1ère 17 février 2010 n°08-70429