Les grands parents ne peuvent être tenus de payer les arriérés de pension alimentaire dus par leur fils. S’ils sont débiteurs d’aliments envers leurs petits-enfants en vertu des articles 205 et 207 du code civil, ils ne sont pas codébiteurs solidaires des arriérés de pension alimentaire, non réglés par le père.
Civ. I, 28 mai 2014, n°12-29.803