L’administration fiscale refuse de donner des critères normatifs pour déterminer l’existence d’un présent d’usage. Elle s’en réfère à l’appréciation souveraine des juges du fond.
Rescrit n° 2013/05 (ENR) du 3 avril 2013