Le présent d’usage, apprécié par rapport à l’état de fortune du disposant, doit être justifié par un événement ou un usage, à défaut il s’agit d’une donation.
Civ. 1re 25 septembre 2013 n°12-17.556