Les faits invoqués en tant que cause du divorce peuvent être établis par tout mode de preuve. Encourt la censure l’arrêt d’appel qui relève qu’aucune force probante ne peut être accordée à un rapport d’enquête privée.
Civ. I, 15 janvier 2014, n° 12-24.882